Voyage aux USA : Comment bien remplir sa fiche ESTA

La fiche ESTA est le sésame qui permet aux ressortants des pays avec lesquels une convention a été signée pour être exemptée de visa. Pour avoir la certitude que sa validité couvre en effet la période nécessaire, il existe un certain nombre de règles à adopter lors de ma demande.

Vérifier les informations renseignées

Voyage aux USA

L’autorisation fournie à un demandeur se fait très rapidement mais elle correspond exactement aux éléments transmis au moment de la demande. Si une donnée a changé, comme les coordonnées personnelles comprenant l’adresse mais aussi les moyens de joindre le demandeur, cette autorisation sera considérée inutilisable. Toute demande de fiche ESTA doit donc être mûrement réfléchie avant d’être initiée afin d’éviter des désagréments par la suite.

La fiche ESTA correspond à un passeport en particulier donc il faudra vérifier la fin de validité de celui-ci afin de savoir précisément la durée de validité de l’ESTA. Il est évident qu’elle ne peut pas être supérieure à celle du passeport. Il faudra bien vérifier cette donnée avant de faire sa demande ainsi qu’avant un voyage afin de s’assurer que l’autorisation ESTA sera valide pour le jour du départ et pendant tout le séjour. Si ce n’est pas le cas, il faudra changer ses dates de vacances ou procéder à un renouvellement anticipé de son passeport.

Une obtention soumise à conditions

Formulaire ESTA

En remplissant son formulaire de demande de fiche ESTA, le gouvernement américain sera également sensible au comportement du demandeur. En l’occurrence, il s’agira d’indiquer si une demande d’autorisation n’a pas toujours été respectée. Il est en effet indispensable de comprendre la différence entre la durée de validité de l’ESTA et celle de la présence sur le sol américain. Si l’autorisation ESTA est valable pour une durée de deux ans, elle n’ouvra pas droit à la même durée aux États-Unis.

Lors de la demande d’autorisation ESTA, il est donc vivement recommandé de bien lire les conditions générales d’application. Simplement cocher la case correspondante risque d’entraîner des fautes répréhensibles aux États-Unis. Il faut savoir que l’autorisation ESTA permet au demander une présence sur le sol américain pour une durée maximale de 90 jours consécutifs. Il ne sera en aucun possible de rester plus longtemps ou de découper cette période à sa convenance. Si les deux années de validité sont révolues, il conviendra de faire une nouvelle demande auprès des autorités américaines.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *